Habitudes

S’il y a une chose dont je suis certaine, c’est que je suis profondément aimée… par mes habitudes. La vie marche à cet amour là !!! Me voilà rassurée. Et vous ?

Parfois, je vous assure, je les entends rire. Quand je prends toujours le même chemin pour aller toujours au même endroit; que je dors toujours du même côté après avoir mis la même crème sur mon même visage; que je m’organise pour ne pas être trop visible, pour ne pas déranger; que j’accepte l’inacceptable parce que j’ai peur de m’accepter telle que je suis; que je me gèle devant un écran au lieu de créer ma vie parce que je crois que je ne serai jamais peintre, écrivaine, danseuse, pianiste… parce que c’est trop tard, c’est foutu, c’est pour les autres, jamais pour moi ! Pour mes habitudes, je suis à hurler de rire tellement je suis obéissante. Mais si un jour, je me mets à leur désobéir, le spectacle de clown bascule soudain vers la tragédie. Mes habitudes sortent le grand jeu du « Ne nous quitte pas. Il faut t’oublier… Continue de tourner en rond avec nous. C’est l’endroit où tu ne prendras jamais aucun risque. Surtout pas celui de vivre. Tu es vivante, ça ne te suffit pas ? » Aujourd’hui, j’ose leur dire « non ». Et vous ?