Et si malgré ma bonne humeur, je n’avais jamais connu la joie ? Si je n’avais jamais vraiment aimé et été aimée ? Si, à force de tourner en rond, ma vie avait perdu parfois tout son sens ? Je réalise aujourd’hui que ma difficulté à être heureuse m’a conduite, très tôt, à poser une intention : celle d’accéder à plus grand que moi-même tout en restant bien incarnée. Cette intention a patiemment conditionné mon chemin : formée, en particulier, à l’Analyse transactionnelle ; au Qi Gong et à l’énergétique chinoise ; à l’hypnothérapie ; à la méditation active, au modèle quantique de développement personnel (Transurfing) et aux constellations de joie et d’abondance, j’ai été amenée à vivre des introspections intenses et continues, à réorienter ma propre pensée, à accepter le sens de chacune des épreuves que je traversais, à me restaurer au fur et à mesure de mes prises de conscience et à réaliser, finalement, que seules mes pensées créaient ma réalité.

Etre acteur de sa vie

Aujourd’hui, je sais qu’il m’est possible de réaliser mon rêve profond et de vivre tous les possibles, sans aucune autre limite que celles que je me fixe. C’est cette formidable découverte que je transmets désormais par la voie de mon roman mais également en stimulant le changement en entreprise, dans les grands centres de recherche, les grandes écoles et en individuel. Je rejoins, dans ma démarche, la pensée de Sarah Lechevalier : « Ma conviction est que lorsque nous guérissons quelque chose en nous, nous agissons sur le monde. Il est donc urgent que ceux qui le peuvent guérissent leur joie, et donc leur abondance, afin que le reste du monde en bénéficie. »